NAN ET REVERIES POESIE

la poesie est notre passion qu'on aimerait vous faire partager
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» L’AMITIE C EST SACRE L’AMITIE C EST toi
Dim 17 Sep - 17:58 par jeancharles

» JOYEUSE HAPPy
Dim 10 Sep - 20:39 par jeancharles

» Chagrin, lipogramme sans E
Lun 14 Aoû - 21:18 par epervier

» Chère Cassie
Dim 30 Juil - 17:21 par jeancharles

»  BONNE FETE PAPA ON NE T OUBLI pas
Dim 18 Juin - 15:43 par jeancharles

» 1 er episode de la vie
Sam 27 Mai - 20:29 par jeancharles

» TU ES LA PLUS BELLE DES MAMan
Mer 24 Mai - 19:54 par jeancharles

» MA CHERIE
Mar 25 Avr - 21:17 par jeancharles

» JE T’AIME PAPA
Ven 21 Avr - 20:40 par jeancharles

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Meilleurs posteurs
jeancharles
 
BRIGITTE
 
Janedeau
 
epervier
 
reveries
 
Roselène
 
Maxipapy
 
Mustang
 
mespoemedu90
 
eoliane
 

Partagez | 
 

 L’ETRANGER DE PASSAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
reveries
Admin
avatar

Messages : 39
Points : 40
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: L’ETRANGER DE PASSAGE   Dim 21 Juin - 11:18

L’ETRANGER DE PASSAGE

Ce que je vais vous raconter, vous le prenez comme vous le voulez, une réalité ou une histoire sortie en pleine nuit de mon imagination. Vers deux heures trente ce matin enfin cette nuit, j’ai été réveillée à nouveau par cet étranger de passage. Il avait posé sa main glacée sur mon visage ce qui a eu le don de me réveiller, ayant un sommeil très fragile. Il me regardait, a posé un doigt sur ses lèvres en signe de silence et m’a fait signe de le suivre.

Machinalement j’ai regardé par instinct du coté de l’être que j’aime si tout allait bien : il dormait à poing fermés. Alors je me suis levée doucement et je l’ai suivi à la cuisine ! Ca fait drôle de suivre un fantôme, il ne marche pas comme nous, il flotte au niveau du sol ! Je ne ressentais aucune peur, plutôt de la fatigue d’être tout le temps réveillée ainsi. Puis un peu en colère quand même, je lui ai dit, j’ai le droit de me faire un café au moins ? »

Il m’a montré du doigt le micro onde et il m’a laissé faire, attendant patiemment sur une chaise ! Et oui, mdr un fantôme peut s’assoir ou alors c’est un reste d’humanité ! J’ai pris place en face de lui et je lui ai demandé tout en buvant mon café : « que me voulez vous ? Pourquoi ne me laissez-vous pas tranquille ? »

Il m’a répondu ainsi : « j’ai une question à vous poser : qu’auriez vous fait vous à ma place ? »J’ai failli m’étrangler en avalant mon café ! Sa place : que voulait-il dire par là ? Alors je lui répondis : « et d’un je ne suis pas à votre place, et de deux je ne connais pas votre histoire ! Que voulez vous que je vous répondre ? Déjà avez-vous un nom, un prénom ? »

Il me répondit : « pardon vous avez raison, je m’appelle Michel et je vais vous expliquer : depuis mon plus jeune âge, je suis tombé fou amoureux de celle qui est devenue ma femme. Malgré que je fus un handicapé suite à un accident à l’âge de cinq ans ! Nous avons grandi ensemble presque et à dix huit ans nous nous sommes mariés ! Ca aurait pu être merveilleux si je n’avais découvert à un certain moment que mon désir d’avoir des enfants, ne serait jamais exaucer !

J’ai eu très mal car c’était un de mes désirs les plus fous ! Je n’ai jamais osé le dire à ma femme mais elle a découvert par hasard les papiers et par amour pour moi elle a fait certaines choses dont elle n’était pas très fière : elle m’a été infidèle par trois fois et trois fois elle s’est retrouvée enceinte ! J’avais très mal mais je lui ai pardonné par trois fois pour garder ces enfants qui étaient d’elle car déjà je les aimais comme un fou autant que leur maman.

Mon ainé RENO aurait eu dix huit ans aujourd’hui, suivi d’Eve, quinze ans et d’Ophélie douze ans ! J’adorais ces enfants mais quand j’ai appris que ma femme avait attrapé une maladie tres grave, c’est elle qui a primé sur tout le reste ! Je la voyais se détériorer sous mes yeux et je ne voulais pas la perdre.
Elle m’a demandé de mettre fin a ses jours pour arrêter ses souffrances ! Moi je ne pouvais pas vivre sans elle ! Nos enfants étaient déjà assez grands et mes parents en bonne santé alors je leurs ai légué ma fortune pour qu’ils puissent avoir une existence sans soucis et une lettre d’explication pour eux tous !

Ensuite j’ai pris la voiture que je pouvais conduire, faite exprès pour handicapé et j’ai trainé dans mes bras ma femme qui me souriait car elle avait compris ce que j’étais entrain de faire ! On a regardé une dernière fois la maison de mes parents ou dormaient nos enfants puis nous sommes partis et arrivés à notre endroit préféré on s’est endormis pour la dernière fois ! Ma femme est déjà partie au paradis mais ma conscience de catholique me retient encore ici ! C’est pour cela que je vous demande cette question car vous avez ouvert une brèche sur ces deux mondes.

Je me suis exclamée : « moi, mais je n’ai rien fait, rien demandé ! »Mais le faite était là devant moi alors j’ai me suis pris la tête entre les deux mains et ensuite je lui ai répondu : « moi je ne suis pas à votre place ! Votre amour pour votre femme a été le plus fort que la vie et le reste ! Mais moi je me serai battue jusqu’au bout pour ces enfants qui maintenant n’ont plus de parents ! LA VIE MËME SI ELLE EST DIFFICILE PARFOIS VAUT LA PEINE D’ETRE VECUE AVEC SES HAUTS ET SES BAS mais ca c’est mon avis ! Vous avez choisi la facilité et non le combat, il est trop tard pour revenir en arrière ! Quittez ce monde qui n’est plus le votre et rejoignez votre femme, c’est le mieux que vous ayez a faire !

Les larmes coulaient autant sur mon visage que le sien mais mon désir fut entendu et je le vis disparaitre dans une lumière extraordinaire ! Je suis restée encore un bon moment dans la cuisine et je suis repartie rejoindre le monde des vivants pour me blottir dans les bras de celui que j’aime pour oublier ce qui venait de se passer mais je crois bien que je n’oublierai jamais !

Rêve ou réalité je vous laisse deviner, ouvrir votre imagination pour éprouver ce que j’ai éprouvé et la fatigue que j’en ressens ! Rêver maintenant…..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janedeau

avatar

Messages : 96
Points : 119
Réputation : 3
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 61
Localisation : Au quai des rêves (Québec)

MessageSujet: Re: L’ETRANGER DE PASSAGE   Mer 16 Jan - 15:55

Rêve ou réalité .....on ne le saura jamais

Mais cette une histoire qu'il m'a semblé avoir déjà lu quelque part sur le web ou... je l'ai moi même vécu lol!

Enfin tout pour te dire un gros merci pour ses mots confidence !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princessedesmuses.skynetblogs.be/
BRIGITTE
Admin
avatar

Messages : 181
Points : 206
Réputation : 0
Date d'inscription : 24/10/2008
Age : 62
Localisation : calais

MessageSujet: Re: L’ETRANGER DE PASSAGE   Dim 1 Sep - 11:54

c'est bien de moi je te rassure sinon c'est que l'on me la voler

_________________
Pouvoir controler les vers qui defilent dans ma tete est pour moi une joie de les partager avec vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanetrevries.forumfamilly.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’ETRANGER DE PASSAGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’ETRANGER DE PASSAGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» passage du pc au mac en douleur !
» FORSTER sans Ivory: A Passage to India (La Route des Indes)
» [Dowswell, Paul] Etranger à Berlin
» [RESOLU] (in)sensiblité G-Sensor au passage mode portrait vers paysage
» [AIDE] Probleme messagerie vocale virtuelle orange suite au passage à Froyo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NAN ET REVERIES POESIE :: L'ETRANGER DE PASSAGE-
Sauter vers: